Moi, ça me fait rire. La vie est un éternel recommencement, je crois.

Ca me fait rire car quand je tombe sur ces photos de moi, j’ai peur.

Comment, mais pourquoi, mais comment je me coupais les  cheveux seule, et pourquoi ma mère ne me disait pas que c’était moche?!

Pour ma défense, j’avais 16 ans.

Pour ma défense, les lisseurs et autres appareils (géniaux) pour (arranger, camoufler, tricher avec) les cheveux n’existaient pas en France.

J’étais une rebelle, je m’arrangeais ma coupe seule.

Mais pu*** mais pourquoi !!!

Et ce matin, ça a repris.

Bien sur, je ne m’aventurerai plus à tenter la coupe entière. Mais la frange. Mhm?

Petite frange, qui a bien poussée … Toi et moi, on était bien quand tu étais droite?!

C’était sympa aussi non?

Coupera, coupera pas. Coupera, coupera pas .

Coupe… Bon, allez, où sont ces ciseaux.

Et voilà, quelques cinquante coups de ciseaux plus tard – oui parce que avant la douche, après la douche, oh là, c’est plus long, après manger .

Voilà. Alors je suis plutôt contente du résultat, même si je dirais à mes proches que oui, j’ai été chez le coiffeur (chais pas pourquoi, le cerveau est beaucoup plus indulgent que si je dis que c’est moi, il verra tout de suite tous les petits défauts!!).

Voilà.

Alors surement que dans quelques jours, je craquerai et irai chez le coiffeur me faire arranger tout ça, mais ça, je vous l’ai dit, la vie est un éternel recommencement!

Publicités